Publié le 24 Février 2016

mascotte du fanzine point bar bd
mascotte du fanzine point bar bd

Le numéro 19 du fanzine Point Bar BD a été publié pour la période de janvier-février-mars 2011.

C'est Graffica qui s'est chargé de la couverture. Son aquarelle a été passée en niveaux de gris pour le tirage des exemplaires.

C'est dans cette publication que l'on découvre pour la première fois les illustrations de JM Mayer.

A partir de ne numéro, le nombre de pages passe à 32 et à 2,50€.

Ma participation s'est limitée à la finalisation de la maquette avec un logiciel de mise en page, Adobe InDesign.

Ce sera le cas jusqu'en octobre 2013 où je recommence à dessiner dans le fanzine.

Couverture du point bar bd n°19 spécial barbares.

Couverture du point bar bd n°19 spécial barbares.

Voir les commentaires

Rédigé par TOLDEN

Publié dans #point bar bd

Repost 0

Publié le 23 Février 2016

dessin par tolden
dessin par tolden

Ce croquis est réalisé d'après une photo.

Son expression méfiante et sa position accroupie, comme appuyée à un mur, lui donnent un air craintif.

Une fois de plus, on se retrouve avec un personnage qui ne raconte pas son histoire, mais qui renvoie ses émotions à la personne qu'elle regarde.

Qu'a-t-elle à craindre de vous, qui la regardez ? Qu'y-a-t-il dans votre regard, dans votre expression ou votre façon de vous tenir qui la met mal à l'aise ?

Ce croquis peut-il vous amener à réfléchir sur ce qu'il y a de négatif en vous et que vous laissez parfois paraître ?

Tout comme le zapbook p26, le dessin n'apporte pas de réponse. Il sert de filtre et vous renvoie vos propres questionnements.

Si vous aimez ce style de croquis, je vous conseille de consulter le zapbook p23.

Voir les commentaires

Rédigé par TOLDEN

Publié dans #zapbook

Repost 0

Publié le 22 Février 2016

dessin par tolden
dessin par tolden

Gaudi, je t'ai dans la peau.

En voici un exemple concret avec un adepte tatouée de la tête au pied avec les principaux symboles de la secte Gaudi. Sur son bras droit, on voit le dessin du temple de Gaudi, alors que sur son avant-bras, on distingue la Main de Gaudi qui punit les mauvais adeptes, telle une tapette à mouche géante.

Le tatouage sur le bras gauche est une représentation de Gaudi en personne. Quant à la jambe gauche de cette jeune femme, le logo de la secte court le long de son mollet à la manière d'un motif de collant.

En fin de compte, pour que le dessin soit plus percutant, il faudrait placer le personnage sur une table et ajouter le tatoueur, en train de travailler, penché sur le dos de l'adepte.

Voir les commentaires

Rédigé par TOLDEN

Publié dans #zapbook

Repost 0

Publié le 20 Février 2016

dessin par tolden
dessin par tolden

Toujours dans l'idée de propagande qui vise à répandre la bonne parole de Gaudi, je multiplie les illustrations qui s'inspirent de publicités, tout comme dans l'article précédent zapbook page 24.

Les logos y sont remplacés par le logo Gaudi.

Dans l'esprit de la B.D. parodique du fanzine Gran Gaudi, une secte se gère comme une entreprise. Il faut donc communiquer dessus et vendre son concept.

Chez Gaudi, tout le monde est beau, joyeux, riche et en bonne santé. Comment refuser d'adhérer à ce club de vacances qui distribue le bonheur en intraveineuse ?

Si ce croquis vous plaît, le numéro 6 du fanzine est pour vous. Vous pouvez consulter les tarifs sur le site tolden.

Voir les commentaires

Rédigé par TOLDEN

Publié dans #zapbook

Repost 0

Publié le 19 Février 2016

dessin par tolden
dessin par tolden

Ce croquis est inspiré d'une publicité. Le personnage est installé sur un balcon, d'où le jeu de mot à deux balles pour le titre.

Pour ne pas réduite cette femme a une paire de belles gambettes, je lui ai mis un livre dans la main. Hélas, il n'est pas assez détaillé pour que l'on devine s'il s'agit du dernier polar suédois à la mode ou d'un roman à l'eau de rose dont on devine l'intrigue et le dénouement au bout de 10 pages mais qui tente de faire preuve d'impertinence et d'ouverture d'esprit sous des faux airs de Sex and City sans jamais y parvenir.

J'aime à croire qu'elle commence le cycle Fondation de Asimov ou bien le cycle de la Belgariade par David et Leigh Eddings, à moins que ce ne soit la trilogie Silo, de Hugh Howie. Pour ce qui est des polars, je ne saurais trop lui recommander la série norvégienne de romans des enquêtes de l'inspecteur Wallander par Henning Mankell , ou encore la série islandaise d'Arnaldur Indridason qui met en scène le commissaire Erlendur, sans oublier l'increvable inspecteur Harry Hole créé par l'auteur norvégien Joe Nesbo.

Voir les commentaires

Rédigé par TOLDEN

Publié dans #zapbook

Repost 0

Publié le 18 Février 2016

lilybellue par tolden
lilybellue par tolden

Parfois, ma fille pose pour moi. Quand elle réussit à tenir suffisamment longtemps, je la transforme en personnage de fiction qui a des super-pouvoirs pour lui faire plaisir.

Aujourd'hui elle est une fée. C'est son personnage préféré car une fée peu réaliser des tours de magie et voler.

Qu'y-a-t-il de plus fort comme symbole de liberté ?

Voir les commentaires

Rédigé par TOLDEN

Publié dans #zapbook

Repost 0

Publié le 17 Février 2016

BarMan déguisé en fantôme pour le Point Bar BD spécial Revenants
BarMan déguisé en fantôme pour le Point Bar BD spécial Revenants

Le Point Bar BD spécial Retour des Revenants est sorti pour la période d'Halloween en octobre-novembre-décembre 2010. Il compte 28 pages et la couverture est réalisée par Sob.

A l'époque un poster couleur était offert avec le numéro. Le dessin était une aquarelle de Graffica.

Mon BarMan, déguisé en fantôme pour l'occasion, s'est révélé ressembler à un des fantômes du jeu d'arcades PacMan. C'était tellement évident qu'il aurait été dommage de ne pas souligner une telle ressemblance.

Couverture du n°18 de Point Bar BD, le retour des revenants

Couverture du n°18 de Point Bar BD, le retour des revenants

Voir les commentaires

Rédigé par TOLDEN

Publié dans #point bar bd

Repost 0

Publié le 16 Février 2016

dessin par tolden
dessin par tolden

Que voit-on dans ce dessin ?

Une femme qui vient d'emménager et qui n'a pas finit de ranger ses affaires ?

Ne serait-ce pas plutôt une femme qui fait une pose avec la télévision ?

Celle-ci est débranchée, tout comme sa box. Son ordinateur portable n'est plus branché et reste fermé. Un journal traîne dans un coin. Seul un livre reste ouvert, tout comme le rideau qui permet de voir le monde extérieur par la fenêtre.

La bouteille sur le rebord de la fenêtre évoque l'eau, tandis que la plante en pot rappelle la terre, des éléments vitaux.

Tout comme les médias qu'elle a choisit de garder. C'est-à-dire, son téléphone, en pleine charge, qui reste son mode de communication alors que la lecture est son mode d'évasion et de réflexion privilégié.

Voir les commentaires

Rédigé par TOLDEN

Publié dans #zapbook

Repost 0

Publié le 15 Février 2016

Zapbook page 27, sauter de joie

Qui s'en irait sauter joyeusement en l'air de la sorte en pleine rue ?

Une étudiante qui a reçu les résultats de ses examens.

Une secrétaire qui vient de décrocher un emploi à temps plein en CDI après 8 mois de chômage ?

Une serveuse de brasserie à sa pose cigarette qui en profite pour détendre sa jambe ankylosée.

Une manutentionnaire qui a finit sa journée de travail.

Une mère de famille qui profite d'une après-midi avec des amies pour se détendre.

Une actrice qui tourne une prise pour une comédie musicale.

Une super-héroïne qui apprend à voler.

Un mannequin qui fait une séance photo pour une publicité sur une serviette hygiénique.

Une locataire qui apprend qu'elle va partager son appartement avec l'amour de sa vie.

Une élève d'un cours de zumba qui se tient en extérieur.

Une commerciale qui teste pour ses clients les chaussures qu'elle souhaite leur vendre.

Si vous avez d'autres idées, surtout n'hésitez pas à les partager.

Voir les commentaires

Rédigé par TOLDEN

Publié dans #zapbook

Repost 0

Publié le 13 Février 2016

dessin par tolden
dessin par tolden

Un air pensif, voilà ce qui caractérise ce croquis.

Détendue, elle vous regarde, patiente, curieuse d'entendre votre réponse à sa question.

A quoi pense-t-elle tandis qu'elle vous fixe de la sorte ?

Ce petit sourire en coin, sur ses lèvres, est-ce le signe d'une aimable politesse ou le début d'une réflexion railleuse à votre égard ?

Votre humeur du moment influera sur votre interprétation de son expression.

Vous êtes de mauvaise humeur, voilà que cette pimbêche vous prend de haut en se permettant de juger votre allure.

Vous êtes dans un bon jour, voici qu'elle vous semble sympathique avec un air mutin.

Vos réflexions ne font que traduire vos propres émotions et pas forcément celles de la personne en face.

Le silence et l'immobilité de l'autre nous renvoie nos propres pensées.

Voir les commentaires

Rédigé par TOLDEN

Publié dans #zapbook

Repost 0